BIOGRAPHIE ET PRESSE

Téléchargez le dossier de presse en pdf

Biographie

Les habitants des hauts de l’île de La Réunion sont appelés « Petits Blancs des Hauts » ou Youl, Yab, Liton ou encore Pat’jaune. Cette dernière expression créole provient de la coloration des pieds des agriculteurs après leur labeur dans les champs de safran (curcuma).

En dignes représentants de cette région de l’île, quatre musiciens ont choisi de nommer leur formation Pat’Jaune.

Composée à l’origine par trois des frères Gonthier, Michel, François et Bernard (d’une famille de 12 enfants), la formation Pat’jaune voit officiellement le jour en 1993. Depuis 2000, Claudine Tarby a rejoint la troupe, apportant la touche féminine et assurant la partie percussion et voix.

Les frères Gonthier ont débuté sur les planches, où ils excellaient en quatuor comique, faisant le bonheur des enfants de l’île auprès desquels d’ailleurs, ils interviennent aujourd’hui encore sous forme de spectacles de clownerie et d’ateliers de musique traditionnelle. Car la musique s’est très vite intégrée au spectacle de Pat’Jaune…jusqu’à ce qu’elle prenne le dessus et devienne incontournable ! Fort de ses nombreuses prestations sur l’île, le groupe Pat’Jaune participe à plusieurs manifestations dans l’Océan Indien : à la Réunion, à Maurice et à Rodrigues… et finit par s’envoler en tournée en France, à Hong-Kong, en Suisse et aux Etats-Unis.

Pat’Jaune se voit décerner en 2003, par un jury composé de professionnels du Spectacle et de la Presse locale, le titre du « Meilleur Groupe Musical de l’année » et du « Meilleur Album réunionnais pour 2002 » (Album Ti Catoune).

Fervents défenseurs de l’art de vivre créole, les musiciens de Pat’jaune retrouvent entre deux spectacles, la sérénité de leur Plaine des Cafres natale. Avec la complicité qui les caractérise, ils se produisent régulièrement dans leur cabaret où une cinquantaine d’hôtes privilégiés se retrouvent le temps d’un repas, dans le monde authentique des « Petits Blancs des Hauts ».

Avec une bonne dose d’humour, Pat’Jaune dépeint des anecdotes de la vie quotidienne dans les Hauts de l’île, sur des airs de polka aux accents cajun, quadrille, mazurka et séga acoustique. Au son du banjo, de la guitare, de la mandoline, du violon et de la contrebasse, le public se laisse embarquer pour un voyage temporel dépaysant.


High mountain villages of Reunion Island are populated by people locally known as the “PetitsBlancs des Hauts” (Decedents of the first white settlers to the island). These villagers are also called “Youl”, “Yab”, “Liton”, or even “Pat’jaune”. Pat’jaune, or ‘Yellow feet’, is a Creole expression referring to the colour of a farmer’s feet after having worked in the nearby Turmeric fields.

As worthy representatives from this region, 4 musicians chose to name their group Pat’Jaune.
Originally made up of 3 brothers; Michel, Francois and Bernard Gonthier (3 brothers from a family of 12 children) the group Pat’jaune was officially created in 1993. Claudine Tarby joined the group in 2000, bringing with her a feminine touch and, at the same time, assuring percussion and vocals.
The Gonthier brothers began their entertainment career on the stage, where they excelled as a comedy quartet act, much to the delight of the islands children. In fact they continue to entertain the islands youngsters today under the guise of clown shows or traditional music workshops. Music soon became an integral part of the Pat’jauneshow…. Until the day it took over and became the key to their success. Boosted by many successful performances around the island, Pat’jaune began to accept invitations to take part in several events across the Indian Ocean: from Reunion Island to Mauritius and Rodrigues Island. This led to several tour dates in France, Hong Kong, Switzerland and The U.S.A
In 2003 a jury composed of music professionals and members of the local press awarded Pat’jaune the title of ‘Best musical group 2003’ along with ‘Best Reunionese Album 2002’ (Ti Catoune Album).
Ardent defenders of the traditional, Creole way of life. The musicians from Pat’jaune always find time in between shows to enjoy the serenity of their home town ‘Plaine des Cafres’. With their characteristic complicity they regularly play in their own private club where 50 or so lucky guests enjoy a meal in the authentic world of the ‘petitsblancs des hauts’.
With an ample dose of good humour Pat’jaune depict anecdotes of daily life in the island’s mountain villages to the tune of a polka with cajun, square dance, mazurka and sega acoustics.Listening to the sounds of the banjo, guitar, mandolin, violin and the double bass the public soon find themselves momentarily transported to another world.